Feb 2, 2013

Life resumes slowly in Aleppo












oliviervoisin:


Syrie, Alep, Janvier 2013

La vie reprend doucement à Alep. Malgré les pilonnages qui continuent à détruire une partie de cette ville du nord-ouest du pays, certains réfugiés ont préféré quitter les camps situés à la frontière turque face à l’hiver pour revenir s’installer, chez eux, dans la ville. Le commerce reprend progressivement pour permettre aux habitants de se fournir en pain. Les écoles, elles aussi, rouvrent leurs portes, mais loin de la ligne de front, cachées dans les entrelacs, serrés, des hauts immeubles de la ville.

Des lieux tenus secrets et très protégés où les enfants étudient en toute sécurité.

Depuis l’extérieur, impossible de deviner que derrière les hauts murs se cache une école. Pas un bruit, pas un cri d’enfant ne vient briser le calme de la ruelle où l’école se situe. Mais une fois la porte franchie, on découvre les élèves qui jouent dans une minuscule cour de récréation en attendant leur prochaine leçon.

Syria, Aleppo, January 2013

Life resumes slowly in Aleppo. Despite the shelling that continues to destroy part of the city north-west of the country, some refugees have preferred to leave the camps on the Turkish border to face the winter to move back home in the city. Trade gradually resumed to allow people to provide bread. Schools, also opened their doors, but far from the front line, hidden in the tracery, tight, tall buildings of the city.

Undisclosed locations and very protected where children explore safely.

From the outside, it is impossible to guess that behind the high walls lies a school. Not a sound, not a child cry that shatters the quiet street where the school is located. But once through the door, we discovered students who play in a tiny playground until their next lesson.

No comments:

Post a Comment